9 mars, 2022 Posté par: Pierre-Antoine CAISSO Dans: Actualités Commentaire: 0 Frappé: 736

Blanc, rose ou brun : quel bruit pour mieux dormir ?

Les différents bruits pour un sommeil de qualité

Les bruits environnants tels que le son des klaxons, les pleurs d’un bébé ou les aboiements peuvent perturber votre sommeil. C’est d’autant plus vrai si vous avez un sommeil léger et que le moindre bruit vous réveille. Pourtant, il existe aussi des bruits qui contribuent à lutter contre les troubles du sommeil et peuvent vous aider à vous endormir plus facilement. Ces sons du quotidien ou de la nature que l’on nomme bruit blanc, bruit brun ou rose sont particulièrement réputés pour leurs vertus relaxantes.

Vous vous demandez comment en tirer parti pour mieux dormir et quel son est le plus approprié pour vous ? On vous dévoile tout sur leurs multiples bienfaits dans cet article.

Quelles sont les différentes couleurs de bruits ?

Il existe de nombreuses couleurs de bruits mais trois d’entre elles se démarquent pour leurs effets apaisants :

  •  •  Le bruit blanc couvre l’ensemble du spectre sonore, des sons aigus aux plus graves. Il s’apparente à un léger bourdonnement et peut prendre la forme d’un bruit d’aspirateur, de ventilateur ou d’ordinateur. Il offre le gros avantage de masquer tous les bruits présents autour, ce qui le rend aussi très populaire auprès des personnes souffrant d’acouphènes.
  •  •  Le bruit rose est un son doux qui diffuse des ondes de basses fréquences capables de se synchroniser avec les ondes cérébrales : bruit des vagues, pluie régulière, bruissement des feuilles, battements de cœur, etc. Il s’agit d’une bonne alternative au bruit blanc qui peut parfois perturber certaines personnes.
  •  •  Le bruit brun représente un bruit fort, profond et chargé en basses. Il s’agit majoritairement de sons provenant de la nature : chutes d’eau, torrent, orage, etc. Il est généralement utilisé pour se détendre ou méditer.

Quel bruit privilégier selon l’effet recherché sur le sommeil ?

Pour mieux comprendre comment ces différents sons peuvent influer sur la qualité de sommeil, nous avons voulu détailler leurs effets pour cerner toutes leurs propriétés.

Le bruit blanc pour éliminer les bruits parasites

Grâce à sa capacité à bloquer les sons indésirables, le bruit blanc aide à se mettre dans des conditions propices à l’endormissement. Ses sonorités feutrées et apaisantes constituent un bon moyen pour lutter contre les problèmes de sommeil. Le bruit blanc est d’ailleurs fréquemment utilisé pour calmer les bébés et les enfants au moment du coucher. Il existe d’ailleurs des machines à bruit blanc proposant différentes ambiances sonores pour faciliter la relaxation.

Le bruit brun pour favoriser l’endormissement

Le bruit brun est efficace pour se détendre particulièrement en cas d’anxiété ou de stress élevé. En faisant redescendre la pression, il facilite l’endormissement et évite de passer des heures à ruminer ses pensées. Toutefois, contrairement au bruit blanc et au bruit rose, il n’a pas prouvé son efficacité sur les troubles du sommeil (insomnies, réveils nocturnes, etc.). 

Le bruit rose pour bénéficier d’un sommeil réparateur

Le sommeil se divise en plusieurs cycles : le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Le sommeil profond est considéré comme la phase la plus importante pour bien récupérer et ne pas accumuler de fatigue. Ainsi, une équipe de chercheurs américains de l’Université de Pennsylvanie a démontré qu’une exposition à un bruit rose permettait d’augmenter significativement la durée du sommeil profond. Très doux aux oreilles, le son apaisant d’un bruit rose serait également bénéfique pour s’endormir rapidement.

Comment optimiser les effets des bruits pour bien dormir ?

Comme vous avez pu le constater, l’utilisation de bruits de couleur peut vous aider à obtenir une bonne nuit de sommeil. Cependant, pour en profiter pleinement et mettre votre esprit et votre corps en condition, d’autres facteurs entrent en ligne de compte.

Fuyez les lumières vives avant le coucher

La lumière bleue émise par votre portable ou l’écran de la télévision diminue le taux de mélatonine qui a pour conséquence de retarder votre endormissement. Il est donc conseillé d’éviter les lumières vives au moins une heure avant le coucher.

Pratiquez une activité physique régulière

Faire de l’exercice pendant la journée génère une fatigue physique et mentale qui contribue à un meilleur sommeil.

Fixez-vous des horaires de sommeil

Prenez l’habitude de vous coucher et de vous lever chaque jour à la même heure. En adoptant un rythme régulier, vous verrez rapidement une nette différence sur la qualité de votre sommeil.

Dinez suffisamment tôt 

Il est conseillé de limiter sa consommation de nourriture dans l’heure précédent le coucher. Faites-en sorte de dîner suffisamment tôt pour éviter un ralentissement de votre métabolisme qui risquerait de perturber votre nuit de sommeil.

Evitez les stimulants le soir

Pour ne pas nuire à votre rythme circadien, il est recommandé de limiter votre consommation de caféine après la pause déjeuner. Si vous le pouvez, évitez également de boire de l’alcool le soir. Dans un cas comme dans l’autre, vous risqueriez de passer une nuit agitée et de vous réveiller fatigué.

Choisir une bonne literie 

Plutôt simple, mais trop souvent sous-estimée, la literie est l'une des premières choses à changer pour passer des nuits reposantes ! 

commentaires

laisse ton commentaire