Cigarette : comment arrêter sans (trop) mal dormir ?

Cigarette : comment arrêter sans (trop) mal dormir ?

C’est connu, le tabac a une influence directe sur le sommeil. Au delà d’être un excitant, la cigarette accélère le rythme cardiaque et augmente la tension artérielle, ce qui provoque nécessairement des troubles du sommeil. Il convient donc d’arrêter. Seulement voilà, l’arrêt du tabac est également source de difficultés à dormir lors des premières semaines de sevrage. Alors comment passer le cap ? On vous explique tout ! 

Pour limiter les troubles ressentis lors de l’arrêt du tabac, l’idée générale est d’être à l’écoute de son corps pour repérer et suivre ses cycles de sommeil. Par conséquent, il faut, dès les premiers signes d’endormissement (picotements des yeux, frissons, bâillements, etc.) aller se coucher, au risque de devoir attendre l’apparition du prochain cycle, une heure et demie plus tard environ. 

Ensuite, il est important d’éviter les écarts importants d’heure de lever et de coucher afin de suivre un rythme cohérent. L’idée est donc de s’endormir et de se réveiller à la même heure chaque jour.

Enfin, il faut, plus encore que d’habitude, proscrire tout ce qui interfère avec le sommeil. Par conséquent, on veille à éteindre les écrans au moins une heure avant d’aller au lit, on mange léger le soir en évitant de consommer de l’alcool et bien sûr, on limite autant que possible la consommation de thé ou de café pendant la journée.

Si les troubles du sommeil liés à l’arrêt du tabac ne sont que transitoires, avec ces quelques conseils, ils le seront encore davantage. Et avec les économies réalisées en n’achetant plus de cigarette, vous pourrez vous offrir une literie digne d’une suite d’hôtel ;-)

Posté dans 06/04/2017 Home, Actualités 220